Périple à Cuba, de la Havane à la campagne

Écrit par Marie Jalbert

Informations sur la contribution

Jour 1

Cuba, île de la région des Antilles ,se baignant dans la mer des Caraïbes, et son accessibilité à près de 300 belles plages, Cuba est avec son climat sud tropical une destination touristique très prisée .
Cuba, hébergement, hôtel   Ayant quitté Dorval vers 23 h nous arrivons à l’aéroport de Varadero vers 3 h 30 du matin. Un autocar nous attendait afin de nous conduire à notre hôtel « La Quinta Avenida Habana situé dans le quartier Miramar. Loin de la plage et en saison morte ,celle-ci est très peu dispendieuse. Nous le voulions ainsi, car notre but premier était de tâter le pouls de La Havane au fil de ses rues…

Il est 5 h 10 quand nous arrivons à destination et pénétrons dans le hall de ce magnifique
Palace. On nous conduit à notre chambre qui est vraiment spacieuse.
Nous nous sommes étendus sur notre lit sans plus tarder afin de dormir un peu… Vers 9 h 40 prise d’une fringale, Pierrette décide d’aller voir ou nous pourrions nous restaurés. On lui apprend qu’il reste 20 minutes pour le buffet… Elle demande alors si elle peut se servir une assiette et la monter à la chambre… On lui répond que cela n’est pas habituel, mais nous n’étions pas au courant des heures pour le repas du matin, soit de 7à 10 h ils ont accepté.

 

Cuba, havane, hébergement, chambre

 

11 h. Rencontre avec notre agent de voyage, à part les recommandations usuelles, nous apprenons qu’un autocar fait la navette entre la vieille Havane et l’hôtel tous les jours. Nous décidons aussi de prendre un forfait pour Les Vinales.

Comme la nuit a été de courte durée , nous choisissons de prospecter les alentours. C’est spécial, car délabrement et magnificence se côtoient. Constructions d’une grande beauté d’une part et on pourrait presque dire bâtiments déchirés de l’autre tellement le contraste est grand. C’est comme les rues dont la végétation est luxuriante ; arbres-fleurs et-fruitiers, fleurs exotiques ,magnifiques palmiers… Mais pourtant à plusieurs endroits au bord des cours d’eau des détritus trainent des déchets.

 

Cuba, havane, arbre, natureCuba, Havane, pollution, déchets Cuba, havane, arbre, nature
Cuba, havane, restaurant

 

 

 

 

Nous avons acheté de l’eau dans un petit marché. Elle coutait 75cc.au lieu 4.50ccà notre hôtel.

Comme nous étions fatigués, nous décidons de manger dans l’un des restaurants du Miramar. La paella est notre choix, excellente quoi qu’un peu salée. Nous avons même droit à la sérénade.

 

 

 

 

Jour 2

 

Cuba, Havane, restaurant,

Buffet pour déjeuner. Très bon choix de nourriture et superbe terrasse.
Ce matin destination vers l’âme du pays ; la vieille Havane qui est aujourd’hui classée Patrimoine de l’UNESCO. En débarquant du car, des rabatteurs nous attendaient. Nous voulions marché, mais finalement nous optons pour la calèche dont le guide parle très bien le français.

 

 

 

Cuba, Havane, plaza vieja, culture

 

Premier arrêt, la Plaza Vieja ou Plaza des Armos… Je suis ébloui par ce que je vois. On dirait une immense cour entourée de bâtiments ou le baroque et le néoclassique se mélangent. Chacun d’eux possède ses arcades, ses grilles en fer forgé,
ses balcons et ses cours intérieures. À l’époque parait-il ,ici, les citoyens bien nantis, regardaient de leurs balcons les exécutions, les corridas et les processions.

 

 

 

 

Cuba, Havane, culture, égliseLe monument qui as le plus attiré mon attention, est La Cathédrale de San Cristobal. Cette église de style baroque à la fois espagnol colonial a été construite en 1748.

Je trouve que notre arrêt ici ne nous donne pas assez de temps pour tout voir… Mais bon ,nous payons pour 2 h, donc nous continuons, Notre guide nous dit que Cuba est un pays très sécure, car le moindre larcin est passible de 10 ans de prison ,et quand tu y entres , tu y en ressors bien souvent les deux pieds devant. À première vue, c’est un éden, les plages et son sable chauds, son climat avec une température moyenne annuelle entre 20 et 35 degrés Celsius, la musique et ses rythmes langoureux, la danse tels la salsa ,le mambo, etc. son rhum ses cigares, enfin tout pour être heureux ! Mais??? Les Cubains n’ont pas la liberté d’expression, s’ils pensent blanc et que le président dit noir, alors ils n’ont pas le choix ,ils disent noir…

 

 

Cuba, Havane, château, culture

Au fil des rues, nous découvrons un pays qu’on dirait coincé entre le passé et le présent, on rénove avec une grande exactitude et en même temps tout près il y a des touches modernes.

Nous passons près de la forteresse de La Real Fuerza. Construction terminée en 1577 , c’était le premier château de la Havane. Elle servait parait -il  a protéger le port et son chantier des attaques maritimes. Au loin sur l’océan nous apercevons le fort de Castilo de los tres  Santos Reyes Magos!

 

 

Cuba, Havane, culture, château

Construits entre 1589 et1630, ses murs ont une épaisseur de 3 mètres, et la lumière de son phare est visible dans un rayon de 30 kilomètres. Aujourd’hui encore il guide les marins qui entrent au port.

Autre arrêt, notre guide nous débarque au grand marché, les commerçants sont insistants, il faut être ferme sinon on achèterait n’importe quoi … Ils y a des bricoles et aussi du bel artisanat… Nous prenons une bière, et  c’est le retour vers le point de départ.

 

 

 

Cuba, Havane, Capitole, culture

 

Nous passons devant Le Capitole. Érigé en 1929 , il semble que ce soit le point de départ de toutes les routes de Cuba. Il abritait en 1929 2chambres qui constituait le corps législatif de la République de Cuba jusqu’à la révolution de 1959. Aujourd’hui, il abrite un centre d’exposition .Sous son magnifique dôme se trouve le salon des Pas Perdus long de 50 mètres et large de 14.5 mètres… C’est un bâtiment à visiter absolument!!!

 

 

De retour à l’hôtel, nous décidons de nous rendre au Super Mercados. Nous ne pouvons pas y entré avec nos sacs à dos, ils nous faut les laissé à la consigne. Incroyable vu qu’il faut en plus payé 5cc chacun . Nous pénétrons dans le marché que nous explorons .Sur les tablettes, il n’y a que l’essentiel… Nous sommes chanceux ici d’avoir le choix de nos produits.

Cuba, ville, havane, nature

Nous optons donc pour du saucisson chorizos , du fromage et de la bière. Nous payons nos choses, mais au moment de sortir deux policiers nous arrêtent pour vérifier nos sacs… Je me sens comme une voleuse, mon cœur fait mille tours dans ma poitrine…  Choc culturel!!! Puis je me rends compte que c’est normal ici, car tous passent à la vérification avant de sortir… Je m’aperçois aussi que partout où l’on va il y a de la surveillance…

De retour nous allons un peu à la piscine et c’est sur la terrasse de notre chambre que nous décidons de prendre notre repas du soir en regardant le soleil se coucher sur la ville.
… Demain direction Les Vinales…

 

 

Jour 3

Cuba, Vivales, campagne, nature

9 h. Départ pour Les Vinales. Notre guide nous apprend que cette vallée est située dans la province de Pinard del Rio, au cœur de la Sierra de Los Organos. Et que les principales cultures sont le tabac et la canne à sucre. Le trajet est assez long, mais j’observe le paysage qui est à couper le souffle. Il me semble qu’il devrait y avoir des arrêts pour pouvoir photographier ces merveilles d’un autre monde.

 

 

 

 

 

Cuba, Vinales, campagne, boeuf, animalPetites fermes d’autrefois encadrées de magnifiques palmiers et de fleurs de toute sorte, des champs de cultures, fermiers travaillant avec des bœufs  et en toile de fond des montagnes en forme de buttes couverte d’une végétation verdoyante que l’on nomme des Mogotes . Elles sont parait-il formé de calcaire et dateraient de l’époque des dinosaures.

 

 

 

 

 

Cuba, Vinales, campagne, nature

 

Premier arrêt la fabrique de tabac : Les sacs et les appareils photo ne sont pas permis, ils doivent resté dans le car. Il semblerait que certains touristes auraient par le passé acheté des employés des cigares à moindre prix et qu’un autre aurait pris des photos pour ensuite faire un reportage qui dénonçait les conditions de travail. Alors Fidel a resserré la vis. C’est vrai que les installations sont rudimentaires , mais chacun travail à son rythme , ce qui n’est pas le cas dans nos usines modernes… Quand on voit toutes les étapes de fabrication d’un cigare cubain ,on ne peut que l’apprécier.

 

 

Cuba, Vinales, rhum, fabriqueDeuxième arrêt la fabrique de rhum : Là aussi c’est artisanal, tout se fait à la main. C’est peut-être pour cela que le rhum cubain est si bon. Nous passons au magasin achetons quelques bouteilles de rhum et repartons.

Cuba, rhum, Vinales, campagne

 

Troisième arrêt boutique avec bar ou on nous offre des boissons à base de rhum, tel le mojito ou pinacoladas.  Arrêt aussi pour ceux qui veulent aller aux toilettes.

 

 

 

 

21_ Mur de la préhistoire . (Copier)Quatrième arrêt, le mur de la préhistoire : peint par le peintre cubain Leovigildo Gonzales Morillo  élève de Diégo Rivera. Cette fresque est peinte sur un côté de la Mogole Dos Hermanes  et fut commandée par Fidel Castro. Je ne peux pas dire que c’est une œuvre d’art, mais elle le devient par son histoire.  Par contre l’endroit est magnifique  un havre de paix et de sérénité, c’est un environnement protégé. Puis nous visitons la grotte De Cueva del Indio  nous y rentrons d’un côté à pied pour y ressortir en bateau par un autre… Je trouve que le trajet n’est pas vraiment long, mais  voir l’intérieur en vaut tout de même la peine… Puis c’est l’heure du repas, il était succulent, porc et poulets étaient aux menues…

 

 

 

Cuba, Vinales, nature Cuba, Vinales, nature

 

Cuba, Vinales, nature

Cinquième arrêt dans un genre de casa ou on nous montre les étapes du séchage du tabac. Puis dégustation d’un cigare…

 

26_ Vue du belvedaire de Los Jasmin (Copier)Sixième arrêt ,le belvédère de Los Jasmines; Des vautours planent dans le ciel heureux dans ce magnifique paradis. Encore une fois, c’est d’une incroyable beauté. Comme j’aurai aimé faire de la randonnée dans ces lieux, ou encore y faire une balade à cheval qui parait-il est le must ici. Mais voilà je peux juste me contenter du belvédère.

 

 

Puis c’est le retour au bercail . Pour le souper nous mangeons le reste des chorizos avec du pain , des olives et de la pâte d’anchois.

 

 

 

 

 

 

 

Cuba, Vinales, nature

2 Commentaire

  1. Lucie Larose dit :

    Bravo Marie! Je trouve que ton reportage est excellent, bien documenté, avec une touche personnelle. Et tes photos sont magnifiques. Très complet, donc!

  2. Marie dit :

    Merci beaucoup Lucie

Laisser un commentaire